Bénévoles, au service de l’humain ...

Sur le terrain

Un précieux service pour les patients hospitalisés

 

1) Qu’est-ce le volontariat ?

« Le volontariat s’inscrit et se définit dans la solidarité. C’est une relation respectueuse de chacun, qui permet de rejoindre l’autre à un moment de sa vie. »[1] C’est un engagement sans contrainte mais en acceptant des règles.

 

Le volontariat est un engagement concret pour réaliser des tâches avec d’autres personnes au sein du CHR de la Haute Senne.

2) Le volontariat au CHR de la Haute Senne

C’est un service autonome par rapport à l’institution hospitalière, qui collabore avec celle-ci. Le volontaire ne se substitue pas au personnel de l’hôpital : il a une mission distincte, spécifique et ouverte.

Une assurance couvre les volontaires dans leur activité.

 

3) Que fait le volontaire ?

Il accueille et accompagne les patients au CHR Haute Senne, les guidant vers les étages de soins et les  consultations.       
Il facilite également le bien-être des patients hospitalisés.
        
Il suit des formations, participe à des réunions d’équipe de volontaires.              
Il respecte son engagement dans la régularité.

Il s’interdit toute pratique médicale, infirmière et paramédicale.

 

Notre association est  pluraliste et ouverte à tous.

 

4) Quelles qualités sont requises ?

  • Le désir d’aller vers l’autre sans rien avoir en retour
  • L’écoute attentive et respectueuse
  • Le respect des personnes, dans leur différence
  • La discrétion et le devoir de réserve
  • Savoir entrer dans la vie de quelqu’un ou d’une famille sur la pointe des pieds, en sortir de la même façon
  • Le devoir de confidentialité : le volontaire doit considérer que par principe tout ce qu’il aura entendu et vu dans le cadre de son activité est basé sur une relation de confiance et qu’il existe un accord selon lequel tout cela doit rester secret
  • L’esprit d’équipe
  • La modestie et l’humilité : il accepte ses limites et celles d’autrui

[1]extrait de « Bénévoles, au service de l’humain » - C. Kebers

 

La fleur de LOTUS qui, s'ouvrant le matin et se refermant le soir, symbolisait, dans l'Egypte ancienne, Rê, le dieu du

Soleil, mais aussi, en regard de son cycle, naissance et re-naissance

News 

 

Table Ronde

le 2 juin 2018